Ciné-rencontre « Divines » le jeudi 1er décembre à 20h30 – épisode 2

Par Christelle, le 22 novembre 2016

La prochaine soirée de Rochefort sur Toile aura lieu le jeudi 1er décembre autour du film « Divines » à 20h30 au cinéma Apollo Ciné 8 de Rochefort.

Après la projection, vous pouvez rencontrer Mounir Amamra, acteur du film et Kahina Asnoun, qui a participé au tournage.
Tous deux font partie de l’association « 1000 visages » créée par Houda Benyamina. Cette association sensibilise et initie aux métiers du cinéma des personnes issues de quartiers populaires.

« Divines » de Houda Benyamina caméra d’or au festival de Cannes

Dounia, une ado au coeur d’un quartier « sensible », refuse tout, rêve de gagner beaucoup d’argent en travaillant pour une dealeuse, et d’être indépendante dans ce monde d’hommes machos.
Avec son amie inséparable, elles jouent les affranchies dans un monde plus dur qu’elles.
Rencontrant un danseur de hip hop, Dounia est prise dans les feux croisés du pognon et de l‘amour.

Film d’une énergie folle grâce au talent inouï de son interprète principale, ce film a été couronné de la Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes.

 

La réalisatrice Houda Benyamina

Uda Benyamina est née et a grandi à Viry-Chatillon, dans un  quartier populaire. Ses parents sont marocains, elle est française. Elle est une adolescente révoltée : « On ne va pas se mentir, quand tu grandis dans un quartier où les injustices et les inégalités sont à chaque coin de rue, ça crée une colère ».

Après avoir passé un CAP elle s’intéresse à la littérature et au cinéma. Elle est formée comme comédienne à l’école régionale d’acteurs de Cannes puis  à l’Académie de Minsk, et à l’Actors Studio.
Devenue actrice elle décide de s’exprimer «  autrement »  et d’apprendre l’écriture et la réalisation. Elle réalise neuf courts-métrages, primés dans différents festivals et diffusés par des télévisions (Canal+, France 2, Direct 8, TV5 Monde), dont «  Ma poubelle géante », une satire sociale sur la difficulté de trouver un boulot quand on est multidiplômé  et de banlieue.

Elle co-écrit et réalise le moyen-métrage « Sur la route du paradis » qui est  primé en 2011 au Festival du court métrage méditerranéen de Tanger et au Festival international du film de Dubaï,et  sélectionné en 2012 par le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand et par le Festival Cinéma Africano de Milan, et est présélectionné pour les César 2013.

Elle écrit également, avec son co-auteur Romain Compingt, et réalise son 1er  long métrage, Divines, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2016 : elle reçoit  la Caméra d’or.

Elle participe à la création, avec Eiji Ieno, de l’association 1 000 Visages, pour l’accès à la culture dans les banlieues, et pour un métissage des milieux.

L’association mille visages

« Quand j’ai créé 1000 VISAGES, on était un petit groupe de jeunes sans réseau. On avait fait des grandes écoles de cinéma, mais malgré nos études, on n’arrivait pas à insérer ce milieu. On a donc commencé à faire nos propres films .C’est comme ça que tout a commencé », déclare  Houda Benyamina.  

Depuis sa création en 2006, l’association 1000 VISAGES se donne pour objectif de démocratiser l’accès à la culture et au cinéma, à travers 4 dispositifs : CINÉACTIONS (ateliers d’éducation à l’image pour les 4 à 14 ans), CINÉTALENTS (ateliers d’initiation aux métiers du cinéma pour les jeunes de 14 à 25 ans), MÉDITALENTS (accompagnement à l’écriture d’un premier long métrage) et depuis 2015, JE FILME MON QUARTIER (dispositif d’initiation à l’audiovisuel dans les territoires).

L’association 1000 VISAGES était déjà allée à Cannes en 2012, à l’occasion de la sélection du court-métrage Le Commencement au palmarès du festival Banlieuz’Art.  

En 2016, 1000 VISAGES renouvelle  l’expérience, cette fois-ci avec un long-métrage. Une énorme gratification pour l’association, qui fête cette année ses dix ans d’existence.

Le tournage de Divines, qui s’est déroulé du 1er juin au 4 août 2015, a mobilisé au total plus de vingt-cinq jeunes suivis par l’association. À l’affiche du film, Oulaya Amamra dans le rôle principal de Dounia et Jisca Kalvanda dans le rôle de Rebecca débutent leur parcours au sein de l’association  en 2011 dans le cadre du dispositif Cinétalents. S’ensuivent pour les deux actrices des castings réussis pour des courts, des séries et des longs-métrages. Yasin Houicha fait également partie des jeunes talents retenus au casting de Divines, avec le rôle de Samir. Enfin, trois petits rôles ont été décrochés par les talents Mounir Amamra, Hana Savane et Samir Zrouki.

Kahina Asnoun

Kahina intègre l’association en 2013. En 2014, « 1000 VISAGES » l’accompagne pour intégrer la Résidence de La Fémis. En 2015, elle est sélectionnée par la Fondation France Télévisions dans la catégorie Fiction pour réaliser son premier court-métrage  « Inès, tu vas où » ( parrainée par 1000 VISAGES)  qui connait le  succès au Festival Paris Court Devant auquel elle est sélectionnée et remporte la compétition pour la Région Essonne. En 2015, elle participe en tant que figurante au tournage de «Divines».En 2016, elle finalise le film de fin de sa résidence à la Fémis «Rageuse».

Kahina intervient dans le cadre des Classes préparatoires cinéma 1000 VISAGES pour partager avec de jeunes talents son expérience de jeune réalisatrice. En 2016, elle est chargée de la Décoration et des Costumes sur le court-métrage «Elikia», réalisé par Tracy Nganare (lauréate des bourses Cinétalents). Elle débute en 2016 un service civique à 1000 VISAGES et s’occupe notamment des actions sur le terrain dans le cadre du dispositif  «Je Filme Mon Quartier»  et de l’accompagnement des jeunes boursiers.

 

 

affiche-divines-rvbw

Partagez sur vos réseauxShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *