Ciné-Débat Préjudice – jeudi 8 février 2018 à 20h15

Par Ana, le 31 janvier 2018

En partenariat avec l’Association Cause Freudienne Aquitania, Rochefort sur Toile vous propose sur soirée Ciné-Débat autour du film Préjudice de Antoine Cuypers  – 2015 (1H45), le jeudi 8 février 2018 à 20h15, suivie d’une conversation avec Gérard Seyeux, psychanalyste à La Rochelle, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne.

Préjudice est le premier long métrage d’Antoine Cuypers et a reçu le prix du public du festival Premiers Plans 2016 à Angers.

Ce film témoigne avec beaucoup de subtilité de la complexité des liens familaux et pose la question de la normalité et de la différence : que devient une famille quand l’un des leurs présente une maladie mentale, et jusqu’où peut-elle aller pour préserver son équilibre.

L’Ecole de la Cause Freudienne, association nationale, est représentée en province par l’Association de la Cause Freudienne, l’ACF qui se donne pour objectif de promouvoir l’étude de la psychanalyse ainsi que ses connexions, tant théoriques que pratiques, avec les disciplines qui lui sont affines. L’ACF agit en lien étroit et sous la responsabilité de l’Ecole de la Cause Freudienne. En savoir plus

 

Pratique

Jeudi 8 février 2018 à 20h15
Tarif unique : 6 euros
Lieu : Apollo Ciné 8 – Rochefort

Synopsis

Lors d’un repas de famille Cédric, trentaine, vivant encore chez ses parents apprend que sa soeur attend un enfant. Alors que tout le monde se réjouit de cette nouvelle, elle provoque chez lui un ressentiment qui va se transformer en fureur. Il sent alors d’établir aux yeux des autres, le préjudice dont il se sent victime depuis toujours.

Entre non-dits et paranoïa, révolte et faux semblants, jusqu’où une famille peut-elle aller pour préserver son équilibre ?

Dans la presse

« Préjudice épate par sa forme autant que par son fond, suscitant un malaise que l’on avait rarement ressenti de façon aussi trouble et menaçante au cinéma. » – Frédéric Mignard – aVoir-aLire.com

« Si le bilboquet a remplacé le vélo, nul ne pourra s’empêcher de songer à un Shining version belge. » – Maud Antigna – Transfuge

« (Des) dialogues remarquablement ciselés (…), (une) mise en scène minutieuse et (une) interprétation formidable de Nathalie Baye et Thomas Blanchard. » – Noémie Luciani – Le Monde

« Dans ce foyer de névroses complémentaires, le cinéaste brouille les pistes, confond innocents et coupables, gentils et méchants. Au risque, parfois, de s’enferrer dans une dialectique un peu vaine, ainsi que dans un certain formalisme. Le film y échappe grâce à son atmosphère, au bord de la réalité. » – Jacques Morice – Télérama

Galerie photos

 

Partagez sur vos réseauxShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *