Du 31 janvier au 6 février 2018 à l’Apollo Ciné 8

Par Sophie, le 31 janvier 2018

A l’Apollo Ciné 8 cette semaine, au tarif Rochefort sur Toile, 6€ toutes les séances, L’échappée belle de Paolo Virzi, Lucky de John Caroll Lynch, L’échange des princesses de Marc Dugain et Drôles de petites bêtes d’Arnaud Bouron et Antoon Krings (film d’animation), et au tarif normal, mais en v.o. et la prochaine soirée RST le 8 février!

L’échappée belle

de Paolo Virzi

Synopsis

Les années ont passé, mais l’amour qui unit Ella et John Spencer est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l’hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu’ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions.

Les séances en version originale sous-titrée

Me.31 Je.1 Ve.2 Sa.3 Di.4 Lu.5 Ma.6

Critique

Au cinéma, la vieillesse est souvent dépeinte comme triste et déprimante. Pour son premier film américain  (adapté du roman le cherche –bonheur de Michael Zadoorian), le réalisateur Italien Paolo Virzi fait l’inverse et nous délivre avec L’échappée belle une folle aventure où un vieux couple malade s’enfuit en camping-car sur les longues et magnifiques routes de la côte Est des Etats-Unis.

Le couple Hellen Mirren / Donald Sutherland excelle et nous transporte dans un ultime voyage où se mélangent le souvenir des jours heureux et la dissimulation belle mais vaine de la maladie. Tant de finesse et d’ingéniosité de la part de Paolo Virzi pour nous raconter cette improbable virée teintée de nostalgie et d’amour, beaucoup d’amour ! Rabat

Lucky

de John Caroll Lynch

Synopsis

Lucky est un vieux cow-boy solitaire. Il fume, fait des mots croises et déambule dans une petite ville perdue au milieu du desert. Il passe ses journées à refaire le monde avec les habitants du coin. Il se rebelle contre tout et surtout contre le temps qui passe. Ses 90 ans passés l’entraînent dans une véritable quête spirituelle et poétique

 

Les séances en version originale sous-titrée

Me.31 Je.1 Ve.2 Sa.3 Di.4 Lu.5 Ma.6

Critique

Premier film réalisé par l’acteur John Carroll Lynch (Shutter Island, Gothika), Lucky est poignant, attendrissant et rend un bel hommage à l’acteur Harry Dean Stanton (Paris, Texas), décédé il y a peu. D’ailleurs le titre Lucky n’est autre que le surnom du héros qu’il incarne, un homme à la beauté crépusculaire et au visage marqué par une longue vie dont on ne sait presque rien jusqu’aux dernières images. Lucky est un être mélancolique et en décalage avec son temps ; à travers ses questionnements existentiels, le spectateur se fait délicatement témoin du quotidien de celui qui cherche inlassablement un sens à sa vie. La mise en scène est vertigineuse et laisse une place majestueuse à la corporéité d’un personnage empreint de rêveries ; elle révèle la routine que le vieil homme impose quotidiennement à son corps – de la toilette à la gymnastique – tout comme elle octroie une place à la grandeur des paysages qui l’illuminent. Le personnage résiste à la froideur du monde moderne et se laisse éblouir par l’univers qui l’entoure, tout en le questionnant. Rattaché au pragmatisme que son quotidien lui impose, son ouverture d’esprit lui donne pourtant peu à peu les précieuses clefs du passage vers une liberté certaine… Adrien Kuenzy

L’échange des princesses

de Marc Dugain

Synopsis

1721. Une idée audacieuse germe dans la tête de Philippe d’Orléans, Régent de France… Louis XV, 11 ans, va bientôt devenir Roi et un échange de princesses permettrait de consolider la paix avec l’Espagne, après des années de guerre qui ont laissé les deux royaumes exsangues.
Il marie donc sa fille, Mlle de Montpensier, 12 ans, à l’héritier du trône d’Espagne, et Louis XV doit épouser l’Infante d’Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de 4 ans.
Mais l’entrée précipitée dans la cour des Grands de ces jeunes princesses, sacrifiées sur l’autel des jeux de pouvoirs, aura raison de leur insouciance…

Les séances en version française

Me.31 Je.1 Ve.2 Sa.3 Di.4 Lu.5 Ma.6

Critiques

Tout est si soigné, si beau, si « pro » que l’on redoute, d’abord, un de ces films où la belle image fait figure de style. Or non. Marc Dugain, romancier fêté et cinéaste reconnu (Une exécution ordinaire, au cinéma, avec André Dussollier dans le rôle de Staline, et La Malédiction d’Edgar, pour la télé), se sert de la splendeur des images (de Gilles Porte) et des costumes (de Fabio Perrone) pour étouffer davantage ses personnages, prisonniers d’un cérémonial auquel ils ne peuvent échapper. Pierre Murat

Marc Dugain poursuit une filmographie fidèle à son intérêt pour l’histoire, s’attaquant ici avec Chantal Thomas à l’adaptation du roman éponyme de cette dernière, un épisode intimiste du XVIIIe siècle. Marc Dugain synthétise l’essence principale de ce très beau sujet (dont le roman fait état en détail) autour d’enfants victimes de manipulation politique par des adultes sans état d’âme. La représentation est adroite, concentrée à décrire la bulle des élites déconnectées du peuple.

Servi par un quatuor de jeunes acteurs formidables, le constat funèbre n’en laisse pas moins affleurer une dose prégnante de ridicule et d’humour jamais forcés, dont la légèreté affine d’autant le propos. Quand il est question de l’ordre du monde, si tant est que l’on puisse considérer la part intime de l’histoire bien supérieure au décorum, L’Échange des princesses s’avère de fait aussi haletant que spectaculaire. Olivier Bombarda

Drôles de petites bêtes

d’Arnaud Bouron et Antoon Krings (animation)

Synopsis

Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand coeur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage….

Les séances en version française

Me.31 Je.1 Ve.2 Sa.3 Di.4 Lu.5 Ma.6

 Séances en v.o. Pentagon Papers, de Stephen Spielberg

Me.31 Je.1 Ve.2 Sa.3 Di.4 Lu.5 Ma.6

Bientôt : Prochaine soirée Rochefort sur Toile au cinéma Apollo 8 

en partenariat avec l’association Cause Freudienne Aquitania 

Jeudi 8 février à 20h15

PREJUDICE, un film de  Antoine Cuypers avec  Nathalie Baye et Arno

Suivi d’une discussion avec Gérard Seyeux, Psychanalyste à La Rochelle

Et toujours

Les spectacles de la COMEDIE-FRANCAISE de Paris, du BOLCHOI de Moscou, du METROPOLITAN de New York : 18€ sur présentation de votre carte Rochefort sur Toile

p.s. Pour d’autres informations et adhérer à Rochefort sur Toile, naviguer le site au moyen des mots clés et onglets en haut de la page

Partagez sur vos réseauxShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *