Du 21 au 27 mars 2018 à l’Apollo Ciné 8

Par Sophie, le 20 mars 2018

A l’Apollo Ciné 8 cette semaine, au tarif Rochefort sur Toile, 6€ toutes les séances,

Wajib l’invitation au mariage d’Annemarie Jacir, Ni juge ni soumise documentaire de Jean Libon et Yves Hinant, Mary et la sorcière film d’animation d’Hiromasa Yonebayashi, et toujours L’apparition de Xavier Giannoli. Et à noter une soirée RST: vendredi 23 mars à 20h15 L’Atelier de Conversation de Bernhard Braunstein avec, comme intervenant : Raphaël Casadesus , animateur d’ateliers et protagoniste du film.

Wajib l’invitation au mariage

d’Annemarie Jacir

Synopsis

Abu Shadi, 65 ans, divorcé, professeur à Nazareth, prépare le mariage de sa fille. Dans un mois, il vivra seul. Shadi, son fils, architecte à Rome depuis des années, rentre quelques jours pour l’aider à distribuer les invitations au mariage, de la main à la main, comme le veut la coutume palestinienne du « wajib ». Tandis qu’ils enchaînent les visites chez les amis et les proches, les tensions entre le père et le fils remontent à la surface et mettent à l’épreuve leurs regards divergents sur la vie.

Les séances en version originale sous-titrée

Me.21 Je.22 Ve.23 Sa.24 Di.25 Lu.26 Ma.27

Critique

Sur le papier, Wajib, nouveau long métrage de la Palestinienne Annemarie Jacir, ressemble à un parcours bien identifié, bien fléché entre ses antagonistes archétypaux (un père et son fils aux styles de vie opposés) et son road-trip existentiel. La force du film est d’embrasser ces motifs bien connus pour en tirer la plus grande efficacité : Wajib parvient ainsi à être à la fois un portrait familial nuancé et un portrait sociétal vibrant.

Le fils a quitté Nazareth pour l’Occident, un quelconque pays lointain, peu importe semble t-il s’il s’agit de l’Italie ou des Etats-Unis. La question politique se pose derrière chaque porte à franchir mais Wajib n’est jamais écrasé par le didactisme qui fige pas mal de films du genre.

Jacir se passe de musique, épure et se concentre sur l’essentiel : ses personnages observés avec bienveillance. Il y a ici une grande habileté pour amener des touches d’humour qui rendent ce voyage encore plus vivant. Nicolas Bardot

Ni juge ni soumise

film documentaire de Jean Libon et Yves Hinant

Synopsis

Ni Juge ni soumise est le premier long-métrage StripTease, émission culte de la télévision belge. Pendant 3 ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d’enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Ce n’est pas du cinéma, c’est pire.

Les séances en version française

Me.21 Je.22 Ve.23 Sa.24 Di.25 Lu.26 Ma.27

Critique

Quel phénomène ! Anne Gruwez est juge d’instruction à Bruxelles. Elle circule au volant de sa 2 CV bleu pétrole. Travaille chez elle avec une souris sur l’épaule. Malmène rudement les prévenus dans son bureau, sous les yeux effarés des avocats qui n’osent pas en placer une. Ses interrogatoires relèvent de la menace, de la leçon de morale, du jeu de rôles, sans céder un pouce sur la sévérité qu’exige d’elle sa fonction. Jean-Claude Raspiengeas

Quand une justice décomplexée déshabille sans tabou nos sociétés, on s’enivre d’un vent de liberté que l’on croyait à jamais disparu.

Dans l’imaginaire collectif, la justice s’apparente plutôt à une vieille dame rigide peu portée sur la plaisanterie. En installant Anne l’insoumise au cœur de leur documentaire directement inspiré de l’émission Strip tease née en Belgique dans les années 80, Jean Libon et son co-réalisateur Yves Hinant nous prouvent le contraire. Durant trois ans, ils ont suivi Anne Gruwez, (à qui avait déjà été consacré un numéro de Strip tease intitulé Madame la juge) une juge d’instruction bruxelloise à l’anti-conformisme réjouissant dotée d’un physique de bande dessinée et d’un phrasé malicieux égayé d’une incomparable pointe d’accent belge. Claudine Levanneur

Mary et la sorcière

film d’animation d’Hiromasa Yonebayashi

Synopsis

C’est l’été. Mary vient d’emménager chez sa grand-tante dans le village de Manoir Rouge. Dans la forêt voisine, elle découvre une fleur mystérieuse qui ne fleurit qu’une fois tous les 7 ans. On l’appelle la « fleur de la sorcière ». Pour une nuit seulement, grâce à la fleur, Mary possèdera des pouvoirs magiques et pourra entrer à Endor, l’école la plus renommée dans le monde de la magie, qui s’élève au-dessus du ciel, au-delà des nuages.
Le secret de la fleur de la sorcière se révèlera à elle petit à petit… 

Les séances en version française

Me.21 Je.22 Ve.23 Sa.24 Di.25 Lu.26 Ma.27

Critique

Premier long-métrage d’animation à sortir des ateliers du tout jeune studio Ponoc (d’après le serbo-croate ponoc signifiant « aube »), constitué en majeure partie de transfuges du studio Ghibli, réduits au chômage technique après l’annonce, en 2014, de l’arrêt de la production.

Film étrange et pourtant passionnant que celui-ci, qui en passe par les détours trompeurs de la fantasmagorie pour inviter enfants et parents, simplement, à poser un regard sur le monde alentour. Mathieu Macheret
Pour son premier film le studio Ponoc a montré un savoir-faire technique certain en matière d’animation. Il y a cependant des progrès à faire concernant l’écriture du scénario et des personnages, très vides. Mary et la fleur de la sorcière reste un film plutôt agréable, que beaucoup apprécieront. Je ne souhaite pas vous décourager d’aller le voir en salles. Il a ses mérites, mais pour ma part j’en attendais plus. Plus d’épique ! Coralie

L’Apparition

de Xavier Giannoli

Synopsis

Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements.

Les séances en version française

Me.21 Je.22 Ve.23 Sa.24 Di.25 Lu.26 Ma.27

Critique

Xavier Giannoli prend le terme d’enquête au pied de la lettre. L’Apparition possède toutes les qualités d’un bon polar, avec ses interrogatoires, ses secrets, ses révélations et des rebondissements qui entretiennent le suspense jusqu’à l’épilogue. Mais le film, d’une ampleur romanesque peu commune dans le cinéma français d’aujourd’hui, est aussi une réflexion passionnante sur la foi. Sur le don de soi et l’abandon qu’elle implique, comme sur la manière de la vivre dans le chaos du monde contemporain. Le cinéaste filme en agnostique, jamais méprisant pour les fidèles en adoration devant la « voyante ». Il ne ridiculise pas non plus Borodine, le curé rebelle (Patrick d’Assumçao, grand second rôle), qui surprotège Anna en confident jaloux. Ni ne condamne Anton, (Anatole Taubman), l’homme d’Eglise dévoyé par l’argent et la notoriété, mais dont la foi semble sincère. Samuel Douhaire

Prochaine rencontre Rochefort sur Toile

Vendredi 23 mars à 20h15 L’Atelier de Conversation

de Bernhard Braunstein avec comme intervenant : Raphaël Casadesus , animateur d’ateliers et protagoniste du film

Synopsis

Dans la Bibliothèque publique d’information, au Centre Pompidou à Paris, des personnes venant des quatre coins du monde se rencontrent chaque semaine, dans l’Atelier de conversation pour parler français. Les réfugiés de guerre côtoient les hommes d’affaire, les étudiants insouciants croisent les victimes de persécutions politiques. Malgré leurs différences, ils partagent des objectifs communs : apprendre la langue et trouver des allié(e)s et des ami(e)s pour pouvoir (sur) vivre à l’étranger. C’est dans ce lieu rempli d’espoir où les frontières sociales et culturelles s’effacent, que des individus, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d’égal à égal.

Les séances en version française

Me.21 Je.22 Ve.23 Sa.24 Di.25 Lu.26 Ma.27

Et toujours

Les spectacles de la COMEDIE-FRANCAISE de Paris, du BOLCHOI de Moscou, du METROPOLITAN de New York : 18€ sur présentation de votre carte Rochefort sur Toile

p.s. Pour d’autres informations et adhérer à Rochefort sur Toile, naviguer le site au moyen des mots clés et onglets en haut de la page

Partagez sur vos réseauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *