Du 14 au 20 novembre 2018 à l’Apollo Ciné 8

Par Sophie, le 14 novembre 2018

A l’Apollo Ciné 8 cette semaine du 14 au 20 novembre, Soirée du cycle « Gros plan sur Wim Wenders » : Vendredi 16 novembre à  20 h  :  L’ami américain avec en intervenant Olivier Lolmède (enseignant en section cinéma à Rochefort) avec les séances de l’ami américain cette semaine, et les films RST : Capharnaüm de Nadine Labaki, et toujours Girl de Lukas PolsterL’amour flou de Romane Bohringer et Philippe RebbotEn liberté de Pierre SalvadoriAlice dans les villes  de Wim WendersFirst Man de Damien Chazelle au tarif Rochefort sur Toile : 6€ toutes les séances.

L’ami américain 

de Wim Wenders (2h06)

Pour plus >>>> d’info

Les séances en version originale sous-titrée

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20

Capharnaüm 

de Nadine Labaki (2h03)

Synopsis

À l’intérieur d’un tribunal, Zain, un garçon de 12 ans, est présenté devant le juge. À la question :  » Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? « , Zain lui répond :  » Pour m’avoir donné la vie ! « . Capharnaüm retrace l’incroyable parcours de cet enfant en quête d’identité et qui se rebelle contre la vie qu’on cherche à lui imposer.

Les séances en version française

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20
19h50

Les séances en version originale sous-titrée

Me.14
Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20

Critique

Les détracteurs de Labaki ne pourront que se réjouir de la voir enfin se doter de ce qui faisait défaut, à leurs yeux, à ses précédents films, à savoir un personnage attachant (un gosse de 12 ans, comment faire plus attachant ?) et surtout une énergie servie par l’effervescence urbaine qu’elle capte grâce à une caméra au poing virevoltante. Julien Dugois

Girl

de Lukas Polster (1h45)

Synopsis

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

Les séances en version française

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20
17h55

Critique

Ce fut le coup de cœur du Festival de Cannes 2018. La révélation d’un talent (Lukas Dhont, 26 ans) récompensé par la Caméra d’or. La découverte d’une grâce absolue (Victor Polster, 16 ans) auréolée du Prix d’interprétation non genré de la section «Un certain Regard». Girl, c’est l’alchimie parfaite entre un cinéaste, un acteur, un personnage et une histoire. Partant de l’intime…

Un premier film saisissant et maîtrisé. Sujet à la fois dans l’air du temps et mal connu, voire incompris : l’héroïne de Girl est transgenre. La maîtrise étonnante du cinéaste débutant (Caméra d’or à Cannes) ne tolère aucune scène trop longue, aucun dialogue trop explicite. D’où beaucoup de questions laissées en suspens, qui font, aussi, la beauté du film. Qu’en est-il de la mère ? Quel rôle cette absence joue-t-elle dans la trajectoire de sa fille ? Et si Lara se blesse autant à l’entraînement, la formation à la danse n’est-elle pas un substitut de la transformation tant espérée ? Louis Guichard

L’amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot (1h37)

Synopsis

Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune,deux enfants et un chien,ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment,quand même. Beaucoup.Trop pour se séparer vraiment? Bref…C’est flou. Alors,sous le regard circonspect de leur entourage,ils accouchent ensemble d’un «sépartement »:deux appartements séparés,communiquant par…la chambre de leurs enfants! Peut on se séparer ensemble? Peut-on refaire sa vie,sans la défaire?

Les séances en version française

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20
13h30

Critique

Un des meilleurs films du Festival du Film francophone d’Angoulême où il a remporté le Prix du Public. Optimiste à toute épreuve. Jacquie Bornet

En liberté

de Pierre Salvadori (1h48)

Synopsis

Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

Les séances en version française

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20
15h35
20h15

Critique

Une comédie policière haut de gamme où les héros se coursent dans un ballet burlesque, en quête du droit d’être et de paraître. Explosif.

En liberté ! porte bien son point d’exclamation : c’est une interjection, un coup de tremplin – et des retrouvailles vivifiantes avec les grandes obsessions de l’auteur. Le décor est celui de la comédie policière. Au hasard d’une descente dans un club BDSM, Yvonne (Adèle Haenel) découvre que son défunt mari et collègue, flic dont elle entretient la légende chaque soir en contant ses exploits passés à leur fils ébahi, était en fait un ripou de la pire espèce. Les inrockuptibles

Alice dans les villes

de Wim Wenders (1h50)

Synopsis

Un jeune journaliste allemand en reportage aux Etats-Unis est bloque dans un aeroport en greve. Une femme dans la meme situation lui confie sa fillette, Alice. elle doit les rejoindre a Amsterdam. Au lieu de rendez-vous, aucune trace de la jeune femme…

Les séances en version originale sous-titrée

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20
17h55

Critique

Le cœur de Alice dans les villes, c’est l’observation têtue d’un personnage porte-parole, dont on ne sait presque rien, et qui apprend à vivre en regardant, puis en échangeant. Si la morale en semble simpliste, c’est que, comme pour le voyage, l’essentiel n’est pas la destination à atteindre, mais le cheminement. François Bonini

First Man, le premier homme sur la lune

de Damien Chazelle (2h22)

Synopsis

Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale.

Les séances en version française

Me.14 Je.15 Ve.16 Sa.17 Di.18 Lu.19 Ma.20

Critiques

Ryan Gosling campe un Neil Armstrong très juste, exigeant et modeste, renfermé, aimanté par sa mission et peu porté à exprimer ses émotions. Comme tel, il est captivant, et donne au film son ton de simplicité grave. L’engagement politique et technique de la conquête, le danger et l’émerveillement devant l’infini, tout est là, sans aucune esbroufe. Marie-Noël Tranchant

Si « First Man » fait beaucoup penser au film de Kaufman, le ton en est radicalement différent. On passe de « L’Etoffe des héros », lyrique et plein d’humour, à un « First Man » à l’image réaliste, dénué d’émotion. Cela ne dessert pas les choix de Damien Chazelle, fidèle à l’homme dont il fait le portrait, au-delà de son acte historique. Et cela commence par son traumatisme subi lors de la perte prématurée de son premier enfant. Un choc qui le mènera à se réfugier dans sa mission au sein du programme Gemini, comme ingénieur, puis Apollo, comme astronaute, au détriment de sa vie familiale. Une situation qui rappelle, plus prosaïquement, le vécu de nombreuses familles d’aujourd’hui… Jacky Bornet

Il est temps d’adhérer à Rochefort sur Toile pour la saison 2018-2019 !!! ici >>>> formulaire de d’adhésion

Et toujours :

Les spectacles de la COMEDIE-FRANCAISE de Paris, du BOLCHOI de Moscou, du METROPOLITAN de New York : 18€ sur présentation de votre carte Rochefort sur Toile.
Pour d’autres informations , explorez le site au moyen des mots clés et onglets en haut de la page.

Partagez sur vos réseauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *