Carpenter tombe le masque…

Par Philippe Menneteau, le 2 novembre 2019

… et chausse les lunettes de la clairvoyance en réalisant le film « emblématique » de l’Amérique reaganienne. Peut-être le plus politique de ses films, avec le diptyque « Snake Plissken » (New York 1997 et Los Angeles 2013), Invasion L.A. sorti en 1988, permet à John Carpenter de nous montrer le capitalisme dans toute sa laideur, système d’exploitation d’une masse croissante de pauvres et d’opprimés par une petite oligarchie (ici incarnée par des extra-terrestres). A cette fin, Il nous tend des lunettes pour mieux voir comment la société de consommation, symbole de « l’American Way of life » et de son influence sur les démocraties occidentales, annihile tout sens critique et rébellion pour mieux nous transformer en moutons comateux et dociles.

Prochain rendez-vous du tout nouveau ciné club de l’Apollo ciné 8, Invasion L.A. (« They live » titre original) sera projeté le jeudi 7 novembre à 20h15. Ainsi, il sera au coeur d’une soirée animée par Olivier Lolmède, professeur au lycée Merleau-Ponty de Rochefort  et co-responsable de l’option cinéma du lycée, qui vous espère nombreux pour (re)découvrir cette pépite de l’artiste multi-talent (écriture, réalisation, musique) toujours critique envers son pays.

Partagez sur vos réseauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *