Deux jours, une nuit.

Par rochefort.sur.toile, le 27 mai 2014

Semaine du 28 Mai au 3 Juin

tous les soirs à 20h30
à 18h mercredi, dimanche et mardi
à 16h tous les jours sauf vendredi
à 14h tous les jours sauf vendredi et mardi

Affiche Deux jours, une nuit des frères Dardenne : une bande-annonce sobre avec une Marion Cotillard en détresse

À peine sortie d’une dépression, Sandra apprend qu’un vote de ses collègues de travail, qui avaient à choisir entre une prime et son maintien dans l’entreprise, va la mettre au chômage.

Parce qu’elle a obtenu de son patron qu’il refasse voter ses employés lundi, il ne lui reste que deux jours et une nuit pour convaincre, un par un, ses quatorze collègues de travail de changer leur vote… et de renoncer à leur prime. Poussée par son mari, elle va frapper à toutes les portes pour les convaincre.
Au début, on craint que cette intrigue ténue et répétitive ne tienne pas la route. Mais c’est sans compter sur l’immense talent des frères Dardenne qui parviennent à transformer ce drame social en un bouleversant suspense.

Et le spectateur attend, le cœur serré, que l’héroïne réussisse son pari et fasse basculer les votes en sa faveur.

Il faut reconnaître que Marion Cotillard, revenue à son plus haut niveau d’interprétation, est exceptionnelle de justesse et d’émotion contenue.

Surtout, les réalisateurs ne jugent personne, chacun ayant de bonnes raisons de penser d’abord à soi, avant d’aider les autres. Heureusement, le beau personnage du mari, qui insuffle à son épouse l’énergie qui lui manque, apporte une belle touche positive à cette histoire tragique.

Et la fin, magnifique de générosité et d’humanité, termine une histoire poignante sur une belle note d’espoir en la nature humaine.
Ce grand et beau film mériterait d’obtenir la Palme d’or cette année à Cannes. Ce serait la troisième pour les frères Dardenne !

Marie-Christine d’André

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *