Howard Zinn – Une histoire populaire américaine

Par Christelle, le 5 septembre 2015

Soirée-débat

Le jeudi 17 septembre à 20h15, projection du film de Olivier Azam et Daniel Mermet, suivi d’un débat avec Raymond Macherel de l’équipe de distribution du film.

Il est également possible d’assister à la séance pour les lycéens, ouverte au public, le même jour à 14h.

Lieu : Apollo Ciné 8 – Rochefort

Tarif unique : 6 euros
Prévente des billets au cinéma

« Du pain et des roses »howard-zinn-affiche

Ce premier film d’une trilogie qui parcourt l’histoire de ceux qui ne parlent pas dans l’histoire officielle, est un document hommage à Howard Zinn, historien et militant, ainsi qu’à ceux qui ont fait l’histoire des luttes sociales aux Etats-Unis.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=gbEPznNj3NM?rel=0&w=560&h=315]

Howard Zinn - une histoire populaire américaine

Critique du film

Le 4 mai 1886, à Chicago, alors que s’achève un meeting réunissant des centaines d’ouvriers contre la répression dans le cadre de la lutte pour la journée des huit heures, la police lance un assaut brutal contre la foule. Une bombe explose dans la masse des policiers, faisant plusieurs victimes. En représailles, la police tire pour tuer, provoquant le massacre d’Haymarket Square, épisode majeur et pourtant méconnu de l’histoire des Etats-Unis, à l’origine du 1er Mai.

Sous les paillettes du rêve américain se nichent une multitude de luttes politiques de ce type, qui égratignent le mythe de l’harmonie sociale. L’historien Howard Zinn leur a redonné leur place dans son maître livre, Une histoire populaire américaine. Olivier Azam et Daniel Mermet l’ont rencontré et filmé à deux reprises avant sa mort en 2010. En s’inspirant de la trajectoire biographique et de l’œuvre de cet historien militant, ils donnent à voir dans ce premier épisode d’une trilogie documentaire finement construite la face cachée du Nouveau Monde, de la fin du XIXe siècle à la Première Guerre mondiale.

A travers des images d’archives, des témoignages d’intellectuels engagés comme Noam Chomsky et Chris Hedges et des scènes filmées sur des lieux de mémoire, une trame occultée de l’histoire des Etats-Unis se dessine. Celle d’une lutte des classes acharnée et solidement refoulée par les élites derrière les premiers mots de la Constitution : “Nous, le peuple américain”. Ses héroïnes sont les ouvrières du textile de Lawrence, les mineurs de Ludlow, les syndicalistes de l’IWW (Industrial Workers of the World) ou encore les infatigables militantes Emma Goldman et Mother Jones.

Ce documentaire constitue non seulement un antidote contre l’oubli, mais il offre aussi les clés de compréhension du système capitaliste dans son laboratoire primordial.

Les Inrocks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *