Semaine du 16 au 22 mars

Par Sophie et Anka, le 16 mars 2016

Cette semaine HUIT films ! A l’Apollo Ciné 8

au tarif     Rochefort sur Toile

 

45 ans (Andrew Haigh)

Avec Charlotte Rampling, Tom Courtenay, Geraldine James, Dolly Wells, David Sibley

Tout se joue, pour paraphraser Nathalie Sarraute, sur un oui ou sur un non… Allongée, la nuit, dans le lit conjugal, Kate pose une question à son mari. Cette femme, disparue il y a un demi-siècle dans les glaces des Alpes et dont on vient de retrouver le corps, cette Katya dont il ne lui a jamais parlé, mais qui semble avoir eu une si grande place dans sa vie, l’aurait-il épousée, jadis, si elle n’était pas morte ?… Sans la moindre hésitation, comme une évidence, Geoff lui répond « Oui. » 45ans

C’est un film discret et terrible où le réalisateur a l’intelligence de faire du troisième âge non pas une génération molle et assoupie, mais ardente et tourmentée. >>> Pierre Murat – Telerama <<<

en version originale (GB) sous-titrée

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

 

 

Back Home (Joachim Trier)

Avec Gabriel Byrne, Isabelle Hupert, Jesse Eisenberg, Devin Druid

Plus-fort-que-les-bombes-affich

C’est l’un de ces films qu’on n’attend plus, et qu’on est heureux de voir : élégant, sensible, pastel. Tout se passe en courants d’amour invisibles, entre un homme esseulé, un fils adulte qui vient d’avoir un bébé, un autre fils adolescent que l’avenir et le passé tourmentent. >>> François Forestier – Nouvel Obs <<<

en version originale (USA) sous-titrée

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

 

Tout en haut du monde (Rémi Chayé) animation

Franco-danois, en version française

Ne manquez pas « Tout en haut du monde », formidable film d’aventure à l’ancienne, magnifié par le trait de Rémi Chayé. >>> Alain Spira, Paris Match <<<

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22
11h00

Et

si vous les avez manqués

Les innocentes (Anne Fontaine)

Un couvent polonais, en 1945. Dehors, dans l’hiver, la guerre s’attarde. L’occupant soviétique est partout, ses soldats rôdent dans le froid comme des bêtes affamées. Quelques mois plus tôt, ces loups sont entrés chez les nonnes, laissant derrière eux une trentaine de femmes traumatisées et — pour quelques-unes — enceintes.

Filmée en quasi-huis clos, dans la grisaille du couvent, cette histoire de naissances et de renaissance, tout en scènes délicates et justes, repose en grande partie sur le talent des interprètes.

La jeune doctoresse est moderne, rationaliste, athée. Ses patientes cloîtrées sont repliées sur leur secret, leur honte et leur souffrance. Entre ces femmes si différentes, la cinéaste sait pourtant construire un lien fort, salvateur, le rendre crédible et touchant : une affaire de solidarité féminine et, au-delà, de réponse fraternelle à la ­violence du monde. Un transfert progressif de la foi, vers l’humain. >>> Cécile Mury – Télérama <<<

Franco-polonais, en version française

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22
11h00

 

 SAINT AMOUR (Benoît Delepine, Gustave Kervern)

Avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Céline Salette

>>>Avec une telle brochette de soûlographes, on pouvait craindre un road-movie imbibé façon grolandaise sur le mal-être du monde paysan. S’il est bien question, incidemment, de la misère sexuelle des agriculteurs (et des chauffeurs de taxi), Saint Amour explore un univers peu traité jusqu’ici par les deux auteurs : la femme et les beaux sentiments qu’elle inspire.<<<Jérémie Couston, Télérama>>>

 

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

 

SPOTLIGHT (Tom McCarthy)

Avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel Mcadams, Liev Schreiber, John Slattery, Stanley Tucci

Le cardinal Bernard Francis Law était l’une des personnalités les plus influentes de Boston et de l’Etat du Massachusetts, où se trouve l’une des plus importantes populations catholiques des Etats-Unis ; son pouvoir n’était en théorie que spirituel, ne s’exerçant que sur les clercs et les laïcs catholiques, mais il influençait les décisions politiques ou judiciaires. En décembre 2003, il a démissionné de sa charge de cardinal après qu’il eut été établi que ce pouvoir et cette influence avaient été exercés au profit de criminels, des pédophiles qui utilisaient leur position de prêtre pour violer et agresser des enfants.

Spotlight raconte comment cette vérité cachée a été établie et révélée. Elle l’a été non pas grâce aux mécanismes de régulation des institutions publiques – les services de protection de l’enfance, la police, la justice – ou religieuses, mais par un pouvoir extérieur, le Boston Globe, quotidien fondé en 1873, qui était à l’époque propriété du groupe New York Times. <<< Thomas Sotinel, Le Monde >>>

spotlight

en version originale (USA) sous-titrée

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

en version française

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

AVE CESAR   (Joël et Ethan Coen)

Les séances en version originale (USA) sous-titrée

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

en version française

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

The Revenant (Alejandro González Iñárritu)

Les séances en version originale (USA) sous-titrée

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22

en version française

Me.16 Je.17 Ve.18 Sa.19 Di.20 Lu.21 Ma.22
10h40

 

 

leonardo-dicaprio-dan-tom-hardy-tampil-garang-di-poster-film-the-revenant1

 

 

Prochainement : Le 8 Avril , soirée Rochefort sur ToileC’est quoi ce travail ? en présence du réalisateur Sébastien Jousse

Prochains films annoncés:

semaine du 23 au 29 mars  :   l’histoire du géant timide  –   A peine j’ouvre les yeux (à confirmer)
semaine du 30 mars au 5 avril :   Nahid –  Tempête
semaine du 6 au 12 avril : The assassin   
semaine du 13 au 19 avril : Remember –   a perfect day (à confirmer)
semaine du 20 au 26 avril :  Chala, une enfance cubaine
semaine du 4 au 10 mai :  Fritz Bauer un héros allemand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *