Semaine du 23 au 29 mars

Par Sophie et Anka, le 23 mars 2016

Cette semaine à l’Apollo Ciné 8

au tarif  Rochefort sur Toile

 

L’histoire du géant timide (Dagur Kari)

Film Islando-danois, avec Gunnar Jonsson, Ilmur Kristjansdottir, Sigurjón Kjartansson

Histoire_du_Geant_Timide

 

Après Les Béliers, un autre joyaux icelandais

 

en version originale (icelandais) sous-titrée

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

A peine j’ouvre les yeux (Leyla Bouzid)

Film tunisien, avec Ghalia Benali, Baya Medhaffer

 a-peine-j-ouvre-les-yeux

 

Liberté, jeunesse et conscience politique <<< Nayla Rached >>>

Un bourgeon rock dans le « printemps arabe » <<< Jacques Mandelbaum, Le Monde >>>

en version originale (arabe) sous-titrée

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

Si vous les avez manqués

Tout en haut du monde (Rémi Chayé) animation

Franco-danois, en version française

Ne manquez pas « Tout en haut du monde », formidable film d’aventure à l’ancienne, magnifié par le trait de Rémi Chayé. >>> Alain Spira, Paris Match <<<

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

Les innocentes (Anne Fontaine)

Un couvent polonais, en 1945. Dehors, dans l’hiver, la guerre s’attarde. L’occupant soviétique est partout, ses soldats rôdent dans le froid comme des bêtes affamées. Quelques mois plus tôt, ces loups sont entrés chez les nonnes, laissant derrière eux une trentaine de femmes traumatisées et — pour quelques-unes — enceintes.

Filmée en quasi-huis clos, dans la grisaille du couvent, cette histoire de naissances et de renaissance, tout en scènes délicates et justes, repose en grande partie sur le talent des interprètes.

La jeune doctoresse est moderne, rationaliste, athée. Ses patientes cloîtrées sont repliées sur leur secret, leur honte et leur souffrance. Entre ces femmes si différentes, la cinéaste sait pourtant construire un lien fort, salvateur, le rendre crédible et touchant : une affaire de solidarité féminine et, au-delà, de réponse fraternelle à la ­violence du monde. Un transfert progressif de la foi, vers l’humain. >>> Cécile Mury – Télérama <<<

Franco-polonais, en version française

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

 

 SAINT AMOUR (Benoît Delepine, Gustave Kervern)

Avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Céline Salette

>>>Avec une telle brochette de soûlographes, on pouvait craindre un road-movie imbibé façon grolandaise sur le mal-être du monde paysan. S’il est bien question, incidemment, de la misère sexuelle des agriculteurs (et des chauffeurs de taxi), Saint Amour explore un univers peu traité jusqu’ici par les deux auteurs : la femme et les beaux sentiments qu’elle inspire.<<<Jérémie Couston, Télérama>>>

 

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

The Revenant (Alejandro González Iñárritu)

en version française

Me.23 Je.24 Ve.25 Sa.26 Di.27 Lu.28 Ma.29

 

leonardo-dicaprio-dan-tom-hardy-tampil-garang-di-poster-film-the-revenant1

 

 

La prochaine soirée Rochefort sur Toile

C’est quoi ce travail ?

Le 8 avril

en présence du réalisateur Sébastien Jousse

 

 

Prochains films annoncés:

semaine du 30 mars au 5 avril :   Nahid –  Tempête
semaine du 6 au 12 avril : The assassin   
semaine du 13 au 19 avril : Remember –   a perfect day (à confirmer)
semaine du 20 au 26 avril :  Chala, une enfance cubaine
Fin avril : « Merci Patron » de François Ruffin
semaine du 4 au 10 mai :  Fritz Bauer un héros allemand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *