Soirée débat « L’étreinte du serpent » – vendredi 3 juin 2016 à 20h15

Par Christelle, le 19 mai 2016

Projection et débat autour du film d’aventure « L’étreinte du serpent »

Le réalisateur colombien Ciro Guerra signe un film qui retrace un voyage vers une planète inconnue, l’Amazonie et  un voyage vers un monde disparu, “L’étreinte du serpent” est un récit initiatique qui nous mène à  une réflexion sur la nature et les cultures humaines.
La projection sera suivie d’un débat avec Jean-Louis Barraud, animateur du ciné-club de Saintes.

Lieu : Apollo Ciné 8 – Rochefort

Tarif unique : 6 euros
Prévente des billets au cinéma

Détails sur le film « L’étreinte du serpent »

Réalisation : Ciro Guerra
Année : 2015
Durée : 124min

Synopsis

Karamakate, un chaman amazonien puissant, dernier survivant de son peuple, vit isolé dans les profondeurs de la jungle. Des dizaines d’années de solitude ont fait de lui un chullachaqui, un humain dépourvu de souvenirs et d’émotions. Sa vie est bouleversée par l’arrivée d’Evans, un ethnobotaniste américain à la recherche de la yakruna, une plante sacrée très puissante, possédant la vertu d’apprendre à rêver. Ils entreprennent ensemble un voyage jusqu’au cœur de la forêt Amazonienne au cours duquel,  passé, présent et futur se confondent, et qui permettra à Karamakate de retrouver peu à peu ses souvenirs perdus.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=YxjnxIjKPuA?rel=0]

Les critiques

« […] Difficile de n’être pas envoûté par cette expérience sensorielle rare. Majestueuse. Vertigineuse. Du pur cinéma ! […] »
La Voix du Nord – voir la critique complète

« […] Aussi authentique qu’un documentaire, aussi palpitant qu’un film d’aventure, « L’étreinte du serpent » rampe sur les traces hallucinées d’un Aguirre en y ajoutant la beauté plastique et ethnologique d’un film de Jean Rouch. Il y a même du Coppola lorsque les voyageurs débarquent dans une mission oubliée de Dieu et des hommes. […] »
Alain Spira – Paris Match – voir la critique complète

« […] « El abrazo de la serpiente », qu’on pourrait traduire par « L’étreinte du serpent », est l’un de ces films dont l’empreinte vous poursuit pendant les heures qui en suivent la projection.  […] »
Jean-François Lixon – Culture Box France Télévision – voir la critique complète

« […] Voyage vers ce monde irrémédiablement disparu, filmé dans un magnifique noir et blanc, riche d’une infinité de nuances, l’Etreinte du serpent (El abrazo de la serpiente, en VO) est aussi un grand film d’aventures, une sorte de bande dessinée parcourue par d’étranges personnages : un moine entouré d’enfants, un récoltant de caoutchouc infirme et halluciné, un gourou qui se prend pour le messie, régnant sur une communauté sectaire exaltée…  […] »
François-Xavier Gomez – Libération – voir la critique complète

« […] De son troisième long métrage, le Colombien Ciro Guerra fait une immense rêverie aussi énigmatique, dense et luxuriante que cette jungle dans laquelle il est le premier, depuis une trentaine d’années, à poser sa caméra. L’Etreinte du serpent est un film d’aventures, dont le parcours sinueux, contemplatif et hypnotique glisse vers les confins de la folie, dans une Amazonie hantée  […] »
Cécile Mury – Télérama – voir la critique complète

« […] Geste fascinante, non seulement sur le plan ethnographique, mais aussi plastique, grâce à un noir et blanc méticuleux, qui confère beauté et véracité à cette féerie tropicale, quelque part entre Dead Man de Jarmusch et Tristes Tropiques de Lévi-Strauss.  […] »
Vincent Ostria – L’humanité – voir la critique complète

« […] Tourné dans un noir et blanc lavé par les lueurs et les reflets de ce fleuve indomptable, l’Amazonie, et les contrastes d’une forêt-continent, L’Étreinte du serpent (présenté au Festival de Cannes, dans la section La Quinzaine des réalisateurs) impressionne par le récit et la maîtrise de la forme, au cœur d’une nature qui détient tous les secrets de l’univers.[…] »
Jean-Claude Raspiengeas – La Croix – Voir la critique complète

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *