Semaine du 10 au 16 août

Par Sophie et Anka, le 10 août 2016

Cette semaine à l’Apollo Ciné 8 au tarif  Rochefort sur Toile (6 €)

Dans  les forêts de Sibérie, film  français de Safi Nebbou

« Pari audacieux de Safy Nebbou : adapter le récit de Sylvain Tesson (prix Médicis essai 2011), parti plusieurs mois en ermite dans une cabane isolée en Sibérie. Fidèle à cette quête de pureté, le cinéaste tourne le dos au sensationnalisme : sa mise en scène, modeste, est centrée sur cette nature inhospitalière qu’il faut apprivoiser jour après jour, geste après geste. Pour éviter un trop grand silence, il invente un ami russe, braconnier et fugitif, mais les plus belles séquences restent celles où Raphaël Personnaz marche dans la forêt ou glisse sur le lac gelé avec le plaisir d’une innocence retrouvée. Grâce à cet acteur au jeu sobre et sincère et à la belle lumière du chef opérateur, Gilles Porte, cette odyssée devient une ode à l’humilité des vrais aventuriers. » <<< Guillemette Odicino, Télérama >>>

Les séances en version française

Me.10 Je.11 Ve.12 Sa.13 Di.14 Lu.15 Ma.16
20h10 20h10 16h00 19h50 16h00

20h10

16h00

20h10

16h00

Juillet et Août, film  français de Diastème

Juillet-aout

« 3ème long métrage pour Diastème après « Le bruit des gens autour » (2008) et surtout « Un Français » (2015) qui a connu un passage censure en cette période peu propice à un tel récit. Cette fois il revient avec un sujet beaucoup plus léger et adéquat en ce début d’été avec les vacances de deux adolescentes qui se partagent juillet et aout avec leurs parents divorcés. Si le réalisateur, qui est aussi dialoguiste-adaptateur-scénariste, dit s’être inspiré des films « Diabolo Menthe » (1977) de Diane Kurys et « La Boum » (1980) de Claude Pinoteau, on pense beaucoup plus à des films comme « Pauline à la plage » (1983) de Eric Rohmer et « Liberté-Oléron » (2001) de Bruno Podalydès. En tous cas la chronique de vacances adolescentes est devenue un sous-genre estival idéalement placé en ce début juillet. » <<<Selenie>>>

Les séances en version française

Me.10 Je.11 Ve.12 Sa.13 Di.14 Lu.15 Ma.16
17h50 17h50 17h50 17h50 11h00

17h50

17h50 17h50

La tortue rouge film franco-belgo-japonais, de Michael Dudok de Wit

« Un film universel et poétique, et un cas rare où un réalisateur occidental de court-métrage est passé au long-métrage sous l’impulsion pure et simple du plus grand studio d’animation japonais, Ghibli (l’animation s’étant faite entièrement en France au studio Prima Linea). »<<<Tsuka>>>

Un film risqué car sans dialogues, mais tellement universel dans son histoire, son graphisme, son immersion, son fantasme … Au bout de quelques minutes, le *héros* retient son souffle: je faisais de même. On rentre dans ce périple intemporel avec une facilité déconcertante.   <<<Tsuka>>>

Les séances en version française

Me.10 Je.11 Ve.12 Sa.13 Di.14 Lu.15 Ma.16
18h00 18h00 18h10 18h00 18h10 18h10 18h10

 

Bientôt :

Tout de suite maintenant ,    D’une pierre deux coups

A mettre dans vos calepins

Le cycle Solveig Anspach en septembre

« Back soon » , « Queens of Montreuil » et « L’effet aquatique »

et le vendredi 16 septembre soirée « l’effet aquatique » en présence du co-scénariste Jean-Luc Gaget

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *