Semaine du 5 au avril à l’Apollo Ciné 8

Par Sophie et Anka, le 5 avril 2017

Cette semaine au tarif Rochefort sur Toile – 6€ tous les jours et toutes les séances – HarmoniumPatients et Sage Femme

Harmonium, film japonais de Koji Fukada

Synopsis

Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d’Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l’harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié… cineseries-mag

Les séances en version originale sous-titrée

Me.5 Je.6 Ve.7 Sa.8 Di.9 Lu.10 Ma.11

La mise en scène tire parfois sur le fantastique et offre de purs moments de grâce dans un ensemble très maitrisé, presque naturaliste. Le réalisateur joue avec les symboles et les couleurs pour semer des indices mais aussi pour mieux nous montrer que les apparences sont, parfois, trompeuses.

Ce deuxième film de Koji Fujada est une œuvre surprenante, puissante et très dérangeante qui ne peut laisser indifférent. enjeuxsurimage

Patients, film français de Grand Corps Malade (Fabien Marsaud) et Mehdi Idir

Synopsis

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.  Nicolas Rieux

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, envisageait une carrière d’entraîneur sportif avant de devenir célèbre grâce à la musique. Ce projet a pris fin le jour où un accident, suite à un mauvais plongeon, l’a rendu provisoirement tétraplégique incomplet, c’est-à-dire immobilisé sur pratiquement tout le corps. Il passa alors un an en centre hospitalier. La paralysie le rendit dans un premier temps totalement dépendant de ses aides-soignants, avant qu’il ne puisse se déplacer lui-même en fauteuil roulant. David Chappat

Me.5 Je.6 Ve.7 Sa.8 Di.9 Lu.10 Ma.11

Sage Femme de Martin Provost

Qu’est-ce aujourd’hui qu’une femme libre ? Comment concilier épanouissement personnel et engagement professionnel, désir d’amour et soif d’indépendance ? Loin des pamphlets féministes ou des ‘ questions de cours’, le réalisateur Martin Provost (« Séraphine », 2008, « Violette », 2013) nous propose une fable contemporaine, tonique et troublante, sur les destins croisés de deux femmes de génération et de condition différentes. Grâce à l’interprétation magistrale de grandes comédiennes (Catherine Frot et Catherine Deneuve), ensemble à l’écran pour la première fois, dans des rôles écrits pour elles, « Sage femme » nous livre la confrontation salutaire entre Claire, vouée corps et âme à son métier et à une conception stricte du devoir, et Béatrice, amoureuse de l’amour et du pur présent, brûlant sa vie sans compter. A distance du récit factice d’un choc de caractères dissymétriques, la comédie dramatique se colore de lyrisme et de fantaisie poétique et prend même des allures de conte philosophique. A sa façon, souvent émouvante, parfois maladroite, la fable imaginée par Martin Provost nous donne à voir l’humanité partagée et les choix singuliers de deux femmes aspirant à leur liberté. Samra Bonvoisin

Les séances

Me.5 Je.6 Ve.7 Sa.8 Di.9 Lu.10 Ma.11

A venir prochainement

Silence ;  Gimme danger

Pour les opéras et ballets, 18 euros sur présentation de votre carte Rochefort sur Toile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *