Carpenter tombe le masque…

Par Philippe Menneteau, le 2 novembre 2019

… et chausse les lunettes de la clairvoyance en réalisant le film « emblématique » de l’Amérique reaganienne. Peut-être le plus politique de ses films, avec le diptyque « Snake Plissken » (New York 1997 et Los Angeles 2013), Invasion L.A. sorti en 1988, permet à John Carpenter de nous montrer le capitalisme dans toute sa laideur, système d’exploitation d’une masse croissante de pauvres et d’opprimés par une petite oligarchie (ici incarnée par des extra-terrestres). A cette fin, Il nous tend des lunettes pour mieux voir comment la société de consommation, symbole de « l’American Way of life » et de son influence sur les démocraties occidentales, annihile tout sens critique et rébellion pour mieux nous transformer en moutons comateux et dociles.

Prochain rendez-vous du tout nouveau ciné club de l’Apollo ciné 8, Invasion L.A. (« They live » titre original) sera projeté le jeudi 7 novembre à 20h15. Ainsi, il sera au coeur d’une soirée animée par Olivier Lolmède, professeur au lycée Merleau-Ponty de Rochefort  et co-responsable de l’option cinéma du lycée, qui vous espère nombreux pour (re)découvrir cette pépite de l’artiste multi-talent (écriture, réalisation, musique) toujours critique envers son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *