Du mercredi 28 septembre au mardi 4 octobre 2022 à l’Apollo Ciné 8

Par DidierR, le 27 septembre 2022

Cette semaine, 1 nouveau films recommandé « Art & Essai », et le cycle Belmondo ! + 4 films recommandés encore à l’affiche.

Sans filtre, un film suédois de Ruben Östlund, qui a obtenu la palme d’or au festival de Cannes 2022

Suite du Cycle BÉBEL (jusqu’au 4 octobre) le « Cycle BELMONDO » –  films : A bout de souffle  / L’Homme de Rio + 2 soirées évènement le vendredi 30 septembre et le 1er octobre – Réalisés et présentés par Jeff DOMENECH réalisateur des documentaires  « Toujours pas … à bout de souffle » (vendredi 30 septembre après A bout de souffle) et « Belmondo, l’Influenceur »(samedi 1er octobre)

Et toujours :

Revoir Paris, un film français d’Alice Winocour, avec Virginie Efira et Benoît Magimel 

Tout le monde aime Jeanne, un film français de Céline Devaux avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte

Les secrets de mon père, un film d’animation franco-belge de Véra Belmont, avec les voix de Michèle Bernier, Jacques Gamblin et Arthur Dupont,

Les enfants des autres, un film français de Rebecca ZLOTOWSKI avec Virginie Efira, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni

téléchargement-grille-horaires-28Sept-au-4 octobre2022.pdf

 Sans filtre (« Triangle of Sadness »)

Film suédois de Ruben Östlund (2022 – 2h22) avec Harris Dickinson, Woody Harrelson, Vicki berlin, Charlbi Dean

Synopsis

Après la Fashion Week, Carl et Yaya, couple de mannequins et influenceurs, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. Tandis que l’équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche. Les événements prennent une tournure inattendue et les rapports de force s’inversent lorsqu’une tempête se lève et met en danger le confort des passagers.

Habitué du festival cannois, le réalisateur suédois s’attaque ici au monde de la mode et à l’idée que la beauté a une valeur économique. « Comme pour tous mes films, mon point de départ est l’observation du comportement humain. Notre apparence physique est l’un des sujets fondamentaux auxquels nous sommes tous confrontés en tant qu’êtres humains. Le physique influe sur toutes les interactions sociales. Son importance aussi cruciale dans la société est une inégalité universelle », explique Rüben Östlund.

Palme d’Or 2022 du Festival de Cannes; toutes les séances sont en VO sous-titrée

Les secrets de mon père

Film français d’animation Franco-Belge de Véra Belmont, (2022 – 1h14)  avec les voix de Michèle Bernier, Jacques Gamblin et Arthur Dupont

Synopsis

Dans les années 60, en Belgique, Michel et son frère Charly vivent une enfance heureuse dans leur famille juive. Leur père, taiseux et discret, ne livre rien de son passé. Les deux frères l’imaginent en grand aventurier, pirate ou chercheur de trésors… Mais que cache-t-il ?

Adaptation de la bande dessinée Deuxième génération de Michel Kichka (éditions Dargaud).

Les enfants des autres

Film Français, comédie dramatique de Rebecca ZLOTOWSKI (2022 – 1h43)  avec Virginie Efira, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni

Synopsis

Rachel a 40 ans, pas d’enfant. Elle aime sa vie : ses élèves du lycée, ses amis, ses ex, ses cours de guitare. En tombant amoureuse d’Ali, elle s’attache à Leila, sa fille de 4 ans. Elle la borde, la soigne, et l’aime comme la sienne.
Mais aimer les enfants des autres, c’est un risque à prendre…

A bout de souffle

Film policier français de Jean-Luc Godard (1960 – 1h29) avec Jean-Paul Belmondo, Jean Seberg

Synopsis

Lors du vol d’une voiture sur la Côte d’Azur, le jeune Michel Poiccard, asocial et révolté, abat l’un des gendarmes qui le poursuit. Rentré à Paris, il retrouve sur les Champs-Élysées une charmante Américaine, Patricia, qui fut sa maîtresse. Sans ressources, il renoue cette liaison. Mais la police le recherche activement. Interrogée, menacée de par sa condition d’étrangère résidant en France, Patricia, après l’avoir caché, dénonce Michel…

C’est avec ce film, résolument anti-conformiste, que Jean-Luc Godard s’imposa, à 23 ans, comme l’un des chefs de file de la Nouvelle Vague.

Revoir Paris

Film français de Alice Winocour (2022 – 1h43 ) avec Virginie Efira, Benoît Magimel, Maya Sansa, Grégoire Colin

Synopsis

À Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

Avec Revoir Paris, Alice Winocour s’intéresse aux traumatismes laissés par les attentats. Ce sujet est intime pour la réalisatrice car son frère était présent au Bataclan le 13 novembre 2015. « Le film s’est construit à partir des souvenirs de cet événement traumatique, puis à partir du récit de mon frère dans les jours suivant l’attaque. J’ai expérimenté sur moi-même comment la mémoire déconstruisait, et bien souvent reconstruisait les évènements. Aucune des victimes n’a une vision globale de l’attaque, mais seulement des bribes, des images désordonnées comme les fragments d’un miroir éclaté », explique Alice Winocour.

 Tout le monde aime Jeanne

Film français de Céline Devaux (2022 – 1h35 ) avec Blanche Gardin, Laurent Lafitte, Maxence Tual, Nuno Lopez, Marthe Keller

Synopsis

Tout le monde a toujours aimé Jeanne. Aujourd’hui, elle se déteste. Surendettée, elle doit se rendre à Lisbonne et mettre en vente l’appartement de sa mère disparue un an auparavant. À l’aéroport elle tombe sur Jean, un ancien camarade de lycée fantasque et quelque peu envahissant.

Pour son premier film, la réalisatrice présente une comédie sur la dépression dans laquelle elle a ajouté des éléments plus personnels, comme l’expatriation, le tout condensé dans le personnage interprété par Blanche Gardin. Pour incarner cette dépression, Céline Devaux a eu l’idée de créer un petit fantôme animé. Elle explique : « c’est une créature chevelue, ni homme ni femme, qui harcèle Jeanne toute la journée. Une sorte de représentation de la honte. C’est aussi la mémoire de toutes les voix entendues qui s’accumulent dans le cerveau de Jeanne ».

L’Homme de Rio

Comédie française de Philippe de Broca (1963 – 1h52 ) avec Jean-Paul Belmondo, Françoise Dorléac

Synopsis

Enrôlé dans l’armée de l’air, Adrien Dufourquet arrive à Paris pour une semaine de permission. Avant de rejoindre sa fiancée Agnès, il apprend le vol d’une statuette maltèque au Musée de l’Homme et l’enlèvement du professeur Catalan, travaillant lui-même au museum. Agnès est kidnappée à son tour. Adrien, se lançant à sa recherche, prend à Orly l’avion qu’ont emprunté les ravisseurs et se retrouve à Rio de Janeiro. Là, échappant aux hommes qui le poursuivent, il réussit à délivrer Agnès. Les jeunes gens retrouvent la statuette enterrée dans le jardin d’une maison où Agnès avait vécu dans son enfance.

Partagez
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.